Alors cette fameuse rentrée scolaire ?

En ce 1er septembre 2016, tous les regards, les écrits.... étaient tournés sur la rentrée scolaire.

D'une manière générale, ce n'est pas un  bon jour. On peut lire beaucoup beaucoup de commentaires de stress, d'angoisses, de peurs..... Et ce que je trouve le plus triste, c'est que cela concerne aussi bien la rentrée scolaire quelque soit l'âge des enfants, que la rentrée professionnelle des adultes. Les médias, les réseaux sociaux en rajoutent une couche, ce qui fait que, même lorsqu'on choisit de vivre ce jour-là de manière positive et sereine, soit on se coupe complètement du monde pendant une semaine pour ne pas être influencer, soit on subit l'influence, soit on choisit de ne pas subir, et là cela peut être plus ou moins difficile selon les personnes.

J'ai pris le parti, il y a maintenant quelques années, pour sortir de la dépression, de concentrer mon regard sur les bonnes nouvelles, les techniques qui fonctionnent, qui me rendent heureuse et plus sereine. Et je reconnais que ces derniers jours, à force de lire que tout le monde avait peur de ce fameux jour, le stress est monté, un peu trop à mon goût. Vous savez cette pression de la rentrée, la réussite de nos enfants, les devoirs, le rythme, le sommeil........

Audrey Akoun et Isabelle Pailleau parle de cette pression mise sur les élèves après avoir décrite celle vécue par les adultes au travail, dans leur dernier livre, Keep Calm et réussit tes exams :

Nous retrouvons les mêmes éléments de pression transposés aux apprentissages scolaires : surcharge de travail ou d'activités, obligation de bons résultats, rapidité d'ingestion des connaissances, perfectionnisme, etc. Cette pression a un effet pervers : elle crée chez les adultes des attentes démesurées envers leurs jeunes et une fixation sur les notes et l'orientation.

La rentrée scolaire est un jour de transition, on termine les vacances, on tourne la page de l'année scolaire précédente et on repart. Comme toute transition elle peut se gérer, et avec les enfants, on conseille souvent pour gérer les transitions d'avoir des rituels, un cadre, des activités rassurantes.

Heureusement, hier j'en ai pris conscience, et prise de bonnes résolutions, j'ai décidé que cette rentrée serait la plus sereine de toutes celles qui nous avons vécu avec les enfants depuis plusieurs années maintenant. Et je dois dire que je suis contente du résultat.

Est-ce que le simple fait de le décider nous a permis de passer une rentrée zen ? Bien sûr qu'on a besoin de plus qu'une décision !!! Cependant cela m'a permis de prendre conscience de ce qui se passait à la maison, en moi, avec les enfants et de mettre en place des outils que je connais et que je maîtrise pour faire baisser la pression.

L'un des outils que j'utilise régulièrement, est de faire, avec les enfants, la liste des 3 meilleures choses (évènements, actions, vue de paysage.......) de la journée. Si jamais, l'un de nous n'en trouve pas trois, on remplace par une chose à améliorer et comment peut-on l'améliorer.

Cela fait maintenant une semaine que nos chérubins sont retournés sur les bancs de l'école. Et si nous reprenions notre pouvoir à nous et que nous décidions et agissions un pas après l'autre afin de nous créer des jours plus sereins quelque soit la date ? Je vous invite, pour tester la technique ci-dessus, à venir sur la page facebook Apprenons Z Ensemble sous le post de l'article, venir partager vos 3 "douceurs" du jour.